Les défis:

  • Avant la mise en place du projet, la plupart des représentants du pouvoir considéraient les relations publiques comme une fonction technique mineure. Le plus souvent, l’information consistait en la seule diffusion d’une réponse, sans prendre en compte l’objectif à atteindre et le résultat. En outre, il n’existait pas de véritable coordination dans le traitement des questions relevant de la compétence de plusieurs autorités différentes. Cette situation est devenue particulièrement grave dans le contexte de la guerre russe de l’information, quand la diffusion des informations concernant le conflit à l’est de l’Ukraine et les réformes dans le pays est devenue vraiment indispensable.
  • L’objectif du projet était une amélioration du système national de diffusion des informations dans les délais les plus courts (pendant la réalisation du projet) grâce à une coopération horizontale, à un plus grand professionnalisme, au soutien d’analyses et de ressources fournies par des institutions d’État, à la réalisation de projets spéciaux etc. En outre, en prenant pour exemple certaines institutions et certains événements, le projet a établi de nouvelles normes des relations publiques, qui pourraient constituer la base de la réforme globale du système des relations publiques au niveau central et régional.

Nos activités :

  • L’introduction d’un service des communications stratégiques dans des établissements pilotes (la participation de la direction à la planification et à la réalisation des communications, la définition des objectifs, du public ciblé, des messages clés, des porte-paroles, des chaînes et des outils de communication, l’analyse de l’efficacité)
  • L’introduction d’un système pilote pour la coordination de la communication entre les institutions ( le suivi commun des menaces, la coordination et synchronisation des messages clés, des statistiques et des analyses, des plans de communication, etc.);
  • L’augmentation de l’efficacité des communications existantes et la réalisation des projets spéciaux (notamment dans le domaine des communications internationales, des médias online).

Nos réalisations :

  • Plus de 200 porte-paroles ont reçu un manuel sur les relations publiques.
  • Plus de 50 porte-paroles ont participé à des formations pédagogiques: séminaires, conférences, visites.
  • Le système de valeurs, de compétences et d’efficacité des porte-paroles est élaboré.
  • Des projets globaux des ressources humaines sont élaborés, ayant pour objectif l’augmentation de l’efficacité des porte-paroles des institutions pilotes (l’état-major des Forces armées de l’Ukraine, l’administration présidentielle, le Parlement).
  • L’état-major des Forces armées et le ministère de la Défense.La taux de confiance de la société à l’égard de l’état-major des Forces armées et du ministère de la Défense, le nombre de publications négatives sur les Forces armées de l’Ukraine dans les médias: – 4% en décembre 2015 contre+61,8% en février 2015.
  • Le ministère des Finances et la Banque Nationale d’Ukraine. La minimalisation du populisme dans la couverture médiatique de la restructuration de la dette de l’Ukraine; le ton équilibré et calme de la couverture des négociations et des risques de défaut dans les médias principaux du pays (excepté certaines publications négatives, inspirées par la Fédération de Russie). La diminution du nombre des publications négatives sur les événements potentiellement impopulaires (fermeture des banques commerciales, introduction de caisses enregistreuses, etc.); augmentation de la confiance envers la Banque Nationale, le ministère de la Santé.

Les communications stratégiques de l’administration présidentielle

Les défis :

Le changement fondamental de la communication du chef d’État et de son administration avec les médias et la société ukrainienne est la tâche principale de l’équipe de communication stratégique auprès de l’administration présidentielle. Autrement dit, notre objectif est d’assurer une large ouverture de l’appareil du Président.

Nos activités :

  • L’administration présidentielle n’est plus le bunker secret de maîtres arrogants, mais un lieu où les journalistes et les leaders de l’opinion publique sont toujours les bienvenus. Pour un plus grand bien-être des journalistes, nous avons renouvelé le centre de presse et créé une salle des médias confortable où nos collègues pourront travailler au calme, même après la fin des événements de presse, avec un Internet à très haut débit et une tasse de café pour plus d’inspiration.
  • Pour la première fois depuis l’Indépendance de l’Ukraine, l’administration présidentielle accueille des expositions artistiques et chacun peut visiter ces expositions, indépendamment de ses revenus et de ses opinions. Ces changements rapprochent la direction supérieure de l’État ukrainien de ceux au service desquels elle est.
  • Le président de l’Ukraine et les représentants de son administration communiquent réguièrement avec les médias sur les sujets concernant la société. Cela permet d’éviter un grand nombre de provocations médiatiques de la part des ennemis de l’Ukraine.

Nos réalisations :

  • La création et l’introduction d’une approche systématique des commémorations des événements importants en Ukraine – www.ukrainianway.org
  • La réalisation de plus de 20 campagnes nationales d’information, chacune d’entre elles ayant concerné environ 80 millions de contacts.
  • Plus de 7000 citoyens ordinaires ont eu l’opportunité de voir un nouvel espace d’art «SecondFloorArtCenter» dans le cadre d’une visite à l’administration présidentielle.
  • Le temps de réponse aux demandes déposées par les médias est passé de 5 à 2 jours.
  • La communication active avec les médias internationaux, l’augmentation des publications uniques sur l’Ukraine et les interviews du Président ukrainien ont doublé.
  • Une augmentation importante (+ 85%) du nombre des lecteurs des pages de l’administration présidentielle sur les réseaux sociaux et une croissance constante du dialogue.

Le Crisis Média Center de Marioupol est une plateforme pour l’instauration d’une communication permanente entre le pouvoir local, les médias, les ONG et la société, pour débattre des initiatives importantes, rechercher des réponses aux questions actuelles et trouver un chemin commun afin de régler les problèmes existants dans la région de Donetsk.

 

ucmc